Schizorchestik

 

Envie d'assister à une séance d'Art-Thérapie?

Contact : 00 32/485 59 95 01 (Christophe)contact@skizik.be

Membres :
 
--> le professeur C.C. au trombone,
 
--> le cas F.L. la trompette,
 
--> le cas E.V. la batterie.
 
--> le cas M.T. au sax alto,
 
--> le cas D.dS. au tuba,

La phase prodromique consiste en une période préliminaire aux symptômes schizorchestiks. Elle précède les premières psychoses à partir du mois de septembre 2009. Au cours de cette phase, la maladie ne s’est pas encore entièrement déclarée mais on observe cependant des symptômes précoces, vagues et presque imperceptibles lors des premiers moments musicaux entre le trompettiste (l'ancien cas J.B.) et le tromboniste (le cas C.C.). Lors de diverses interprétations tels que des morceaux de Gainsbourg ou encore de H. Hancock, on peut remarquer chez ces deux musiciens des modifications dans le mode d’expression des pensées et des impressions musicales. Des changements apparaissent dans tous les domaines (sentiments, pensées, perceptions et fonctions corporelles) mais les musiciens ne présentent pas encore de symptômes schizorchestiks.

 
 

Dans le courant du mois de décembre 2009, les premiers symptômes schizorchestiks deviennent prédominants. Lors de l’arrivée des cas M.T., D.dS. et E.V. (respectivement saxophoniste, tubiste et batteur d’œufs), il est alors question de délires, de perturbations de la pensée et d’hallucinations. Il paraît important de noter que ces symptômes s’accompagnent souvent de troubles du comportement, de l'humeur et de l’ordre public. Cette phase devrait se prolonger jusqu’à l'instauration d’un traitement adapté.

 
 

Malheureusement, le professeur C.C. (victime de sa propre folie et haut responsable des recherches en pathologie schizorchestique) n’a pas encore trouvé ce fameux traitement. Cependant, il paraitrait que cet expert travaille sur des morceaux qui subliment les symptômes. Reconnue par les plus grands chercheurs mondiaux sur les pathologies mentales atypiques, sa dernière découverte révèle que la prestation en public constitue un sacré exutoire pour ce quintet.

 
www.myspace.com/schizorchestik www.myspace.com/skizik